L'histoire du golf

C'est en 1986, à l'initiative de Bernard Decoster 41 ans, directeur industriel, Jean-Michel Faugeron, 45 ans, notaire, et François Lacaux 42 ans, gérant de société, que démarre le chantier du Golf de la Porcelaine.

Voici bientôt dix ans que la municipalité de Limoges, le département et la Chambre de Commerce et d'Industrie ont eu l'heureuse initiative de créer un golf à Limoges.

Grâce aux actions conjuguées des Pouvoirs publics, des professeurs et du Golf-Club de Limoges, présidé par Claude Salmon, le succès est patent et, aujourd'hui près de 500 golfeurs jouent régulièrement sur le parcours de Saint-Lazare.

« Mais nous sommes proches de la saturation et d'ici à deux ans, il y aura de gros problèmes", dit Bernard Decoster, un des trois mousquetaires à l'origine de la création de ce nouveau golf à caractère privé, complémentaire de celui de Saint-Lazare, lequel, gardera sa vocation de promotion, d'initiation et de développement du golf au plan régional.

Depuis trois ans, les trois amis et une poignée de copains tout aussi désintéressés caressent le rêve d'un golf somptueux au point de vue technique - un expert a parlé de dix trous mémorables et de l'environnement.

A Panazol. les trois mousquetaires évidemment mordus de greens et de fairways ont déniché une propriété de plus de 60 hectares et convaincu le propriétaire, Hubert Catoire de la leur louer (pour 99 ans).

C'est la société Coste (Golf Développement) installée à Créon en Gironde, est chargée de l'aménagement du terrain.

Cette entreprise a déjà réalisé plusieurs golfs (Moliets, Cognac, etc.) et est dirigée dans ses travaux par la société d'architectes de golf Cimpa S.A. «Golf Jean Garaialde» dont le directeur technique est le Britannique Jeremy Pern, ancien collaborateur du fameux constructeur mondial de golfs, Trent Jones.

Le parcours d'environ 6.200 mètres sera composé de huit par 4, cinq par 3 et cinq par 5, poursuit Edouard Decoster. Il est prévu de réaliser l'arrosage automatique des greens, des départs et des fairways.

Les greens auront une superficie moyenne de 450 m2 et il y aura 8 à 9 étangs où pièces d'eau. Déjà, le futur golf de la Porcelaine est un Formidable spectacle, avec le trou numéro 2 plongeant sur une ribambelle de pièces d'eau, les 540 mètres du numéro 4 et la vue imprenable sur les monts d'Ambazac.

Si le parcours de ce golf (qui vise une notoriété internationale) est magnifique,  le montage financier de l'opération est aussi un beau coup ... Nous avons constitué une Société Civile Immobilière dont le capital, entièrement libéré, s'élève à 4.980.000 F divisés en 332 parts sociales souscrites par 270 associés, dit Jean-Michel Faugeron, co-gérant de la SCI du Golf de la Porcelaine. Plus de mille lettres ont été adressées à tous les licenciés de golf, de tennis et aux clubs à vocation humanitaire (Rotary, Lions, etc.).

Des sociétés ont été contactées et se sont vu offrir - contre financement - le parrainage, à titre publicitaire, d'un trou pour chacune d'elles (la concession pouvant être de 10 ou 15 ans). Pour l'heure, quinze sponsors ont signé pour 150.000 F le trou, suivant l'exemple du Syndicat de la Porcelaine qui a mis la plus grosse somme d'argent dans la corbeille afin d'emporter le nom de «Golf de la Por­celaine». Nous sommes assurés aujourd'hui de disposer de 2,5 millions de francs. En fin de compte, nous aurons près de 8 millions de francs pour mener à bien notre entreprise. Nous espérons ainsi ne pas devoir recourir à l'emprunt envisagé initialement confie Benard Decoster. Les plans du Club House sont terminés,(les architectes sont Gérard Valleron et Raymond Lescure) et le Golf de la Porcelaine a même déjà un salarié gui planche sur la promotion future du lieu. Les champions des birdies et des eagles qui sommeillent dans le trio Decoster -Faugeron-Lacaux vont régulièrement sur le terrain, souhaitant le plus vite possible se trouver au début de l'année 1988, date prévue de l'ouverture. Au golf, les règles se transmettent dans la tradition. Elles sont acceptées par le nouveaux venus, mais aussi par les plus jeunes. Elles sont garantes d'une tenue, d'un respect de la nature et des autres, sans pour autant qu'il s'agisse d'une rigueur démodée. Un sentiment de liberté et d'aisance plane déjà sur le futur Golf de la Porcelaine. Bientôt, à Panazol, ils seront nombreux à savourer évasion et rencontre avec soi-même, à allier à la force et la précision, la concentration et la décontraction.

Dans un 18 trous, les paysages s'enchainent et chacun peut jouer selon ses possibilités et son tempérament. Le golfeur n'a qu'un seul véritable adversaire: lui-même. Mais, incontestablement. à Panazol, la petite balle alvéolée doit s'élancer pour une superbe course ...

Graphisme : Laure Phelipon - Développement : Samuel Mandonnaud
Tous droits réservés - Le Golf de la Porcelaine